LIVRAISON OFFERTE

à partir de 70€ d'achat

3 échantillons offerts se glisseront dans chacune de vos commandes !

Cosmétique naturelle et cosmétique bio, comment s’y retrouver ?

Cosmétique naturelle et cosmétique bio, comment s’y retrouver ?

Aujourd’hui il est quasiment impossible de passer à côté de la tendance green des cosmétiques.

Et c’est une bonne nouvelle car nous sommes de plus en plus nombreux à réaliser que les produits chimiques absorbés par la peau sont aussi néfastes que ceux de notre assiette !

Mais vers quelle cosmétique se tourner ? Cosmétique bio, cosmétique naturelle ou conventionnelle, quelles sont les différences? On vous éclaire pour vous aider à mieux comprendre et vous permettre ainsi de choisir vos produits de beauté, sans risques pour la peau et respectueux de l’environnement !

Comment choisir des bons produits pour sa peau ?

Le premier conseil fondamental à vous donner, est de ne pas se fier aux emballages !

Trop souvent nous faisons l’erreur de faire confiance aux mentions type «  hypoallergénique » ou « testé sous contrôle dermatologique » qui sont des mentions qui n'ont pas de valeur légale et le risque allergique reste malheureusement bien présent. On trouve également sur de nombreux produits, la mention « à l’extrait de » suivie d’un nom de plante savant, il faut rester vigilant car cela n’indique pas toujours que le produit est naturel ou bio. Ces indications marketing faussement rassurantes ne désignent en rien le contenu réel de la composition.

Notre deuxième conseil consiste à décrypter les listes INCI.­­

Si les 6 premiers ingrédients (environ 70 % du produit) sont à éviter alors vous pouvez reposer ce produit ! Nous avons rédigé cet article pour vous aider à décrypter les listes INCI.

Enfin, notre troisième et dernier conseil est de se méfier du « sans ».

Sans parabens, sans sulfates… La cosmétique conventionnelle l’utilise très (trop) souvent et malheureusement cela ne signifie pas grand chose. Ayant pour but de rassurer le consommateur, le « sans » détourne l’attention sur le reste des ingrédients souvent à risques, présents dans la composition.

Avoir la certification bio pour un cosmétique, ça veut dire quoi ?

Contrairement à l’alimentation, en cosmétique il n’existe pas un seul et unique label AB pour garantir l’origine 100% biologique des produits car tous les ingrédients utilisés ne peuvent pas obtenir la certification bio.

Prenons l’exemple de l’eau, la plupart des produits de beauté en sont composés, or, l’eau ne peut pas obtenir la certification biologique. Car pour l’obtenir, il faut que l’ingrédient soit issu du vivant, comme les fruits ou les huiles essentielles par exemple.

C’est aussi le cas pour les minéraux comme les argiles ou encore la vitamine C (acide ascorbique) qui a un rôle de conservateur naturel dans de nombreux produits.

Souvent les produits obtiennent le label bio alors que 100% de leur composition n’est pas extraite de produits d’origine naturelle.

Et les labels dans tout ça ?

Parmi tous les labels celui qui vous assurera un maximum de bio est le label Nature & Progrès.

Pour obtenir le label, une entreprise doit adhérer à la Charte générale de Nature & Progrès concernant les enjeux environnementaux, sociaux, économiques et humains.

Les tests sur animaux, que ce soit les matières premières ou les produits finis, sont interdits.

Cette priorité dépend des volumes disponibles et de la proximité géographique toujours dans un souci de favoriser les échanges locaux.

Les autres ingrédients sont soumis à un cahier des charges de chimie dite douce. La chimie douce doit toujours maintenir la structure d’origine du carbone organique, les modifications chimiques doivent se limiter aux groupes fonctionnels, afin de préserver l’environnement et de maintenir la biodégradabilité.

Pourquoi faut-il se méfier de la norme ISO 16128 ?

La norme ISO 16128 n’est ni un label, ni un cahier des charges, ni une loi. Il s’agit d’un texte d’harmonisation et de structuration des marchés, en l’occurrence le marché de la cosmétique naturelle et bio. Elle présente un fort risque de tromperie pour les consommateurs, en particulier ceux qui découvrent la cosmétique bio car elle alimente encore plus la confusion en utilisant des allégations ambigües sur le packaging.

Pour la norme ISO 16128, un ingrédient est considéré comme « dérivé naturel » dès lors qu’il contient plus de 50% de matières premières naturelles. Or, un ingrédient naturel à moitié est une absurdité.

Désormais, les silicones, parabènes, ou le très controversé phénoxyéthanol, sont classés comme « ingrédient naturel » et pourtant leur processus de transformation est extrêmement polluant.

Certaines marques peuvent ainsi faire du greenwashing , avec la notoriété de l’ISO comme caution. Car pour un consommateur mal renseigné,  d’origine biologique est forcément gage de qualité…

Mais alors quel est le mieux pour ma peau ? Le Bio ou Naturel ?

Le mot bio est souvent injustement utilisé, et parfois c’est le mot naturel qui est ambigu. En tant que consommateur, face à ce flou particulièrement présent en cosmétique, il faut faire l’effort de bien comprendre la différence entre ces deux termes pour adopter un rituel sain et mieux agir au quotidien.

Un cosmétique biologique est fabriqué à partir de matières premières suivies et contrôlées, de leur plantation à leur incorporation dans le contenant.

Un cosmétique naturel repose, en grande partie, sur la bonne foi de la marque et donc de la relation de confiance qui existe entre le producteur, le distributeur et le consommateur.

En résumé, choisir un bon produit pour prendre soin de sa peau, sans risque toxique pour l’environnement passe, on vient de le voir, par différentes étapes. Face à cette confusion des termes, à ces multiples labels, il faut faire preuve avant tout de bon sens en s’efforçant de lire entre les lignes.

Aujourd’hui, le manque de transparence des marques nous pousse à rester vigilants et à regarder d’un peu plus près le produit pour déchiffrer sa liste d’ingrédients. Les applications telles que Yuka, Clean beauty, ou encore INCI beauty peuvent être une alternative intéressante pour connaître la qualité d’un produit de beauté.

Cosmétique bio, cosmétique naturelle, l’idée est avant tout de prendre conscience que dans les deux cas, nous pouvons nous retrouver face à des produits composés d’ingrédients néfastes pour notre santé.

Prendre soin de sa peau c’est donc faire le choix de la transparence, en s’intéressant à la marque qui se cache derrière le produit et connaître son histoire, ses valeurs, et ses intentions envers le consommateur.

Se rappeler que le but premier d’une marque de cosmétique, quand elle se veut saine et engageante pour l’environnement, passe obligatoirement par une approche naturelle avec le désir sincère et profond, d’offrir efficacité et sécurité aux consommateurs.

Alaena et sa vision de la cosmétique

«  Il est important pour moi de repartir du serment d’Hippocrate, Primum non nocere : en premier ne pas nuire »  Sylvie Peres, dermatologue et créatrice de la marque Alaena Cosmétique.

Chez Alaena, chaque soin est formulé avec des ingrédients naturels exclusivement, en privilégiant les ingrédients bio cultivés sans pesticides et produits chimiques. Nous excluons tous les ingrédients synthétiques contestés, huiles minérales, silicones, perturbateurs endocriniens (parabens, parfums de synthèse, filtres solaires synthétiques, triclosan), conservateurs chimiques, PEGs, PPGs, formaldéhyde et libérateurs, phenoxyethanol, toluène. 

Nous avons choisi le verre pour nos conditionnements car nous privilégions des emballages recyclables pour nos produits.

Chaque ingrédient est choisi précisément, pour sa performance reconnue et son affinité avec la peau. En particulier les huiles végétales et eaux florales riches qui servent d’excipients.

Nos méthodes d’extraction préservent les qualités naturelles des matières premières, vitamines, antioxydants et acides aminés essentiels.

Les produits Alaena sont certifiés par l’organisme européen ECOCERT Cosmos Organic. Ce label garantit un minimum de 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle, et 20% minimum d'ingrédients issus de l’agriculture biologique (l'eau ne pouvant pas être comptabilisée en bio). Par ailleurs, seuls les ingrédients biodégradables sont acceptés.

Alaena a pour objectif personnel de maximiser la concentration d’ingrédients bio de grande qualité dans ses formules, au-delà des 50% règlementaires.

Nous sommes convaincues que la nature peut nous ouvrir le champ des possibles pour créer une cosmétique hautement performante, pour une beauté saine et respectueuse de l'environnement.

Article rédigé par Margaux, équipe Alaena le 15 janvier 2019


Notre sélection de produits naturels et bio