panier
0
Trois échantillons offerts
Livraison offerte
Miniature offerte

Votre panier est vide.

Les taxes et frais de livraison définitifs sont calculés à l’étape suivante

Frais de livraison estimés

Sous total 0,00 €

Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte à partir de 90€ d'achat en France

La Trousse de l'été offerte à partir de 120€

Le paiement en 3 fois sans frais disponible dès 150 €

Justine Mauvin

Justine, qui es-tu ?

Je viens de l'Île de La Réunion, je suis chanteuse sous le nom de Sibu Manaï et free-surfeuse.

 

Tu es une femme aux multiples talents, raconte nous.

J'ai grandi dans l'eau et appris à surfer très jeune, mais j'ai baigné dans la musique également en parallèle. Très tôt j'ai vécu du longboard et j'ai voyagé sur presque tous les continents. Ayant toujours écrit des chansons et ne trouvant plus ma place dans les valeurs de la compétition et du business surf, aujourd'hui je me réalise en tant que musicienne. 

Quelles sont tes influences musicales ?

J'ai beaucoup écouté de folk (Joan Baez, Fleetwood Mac), de soul (Etta James, Candi Staton), même urbaine (Lauryn Hill) et de reggae (étant petite et encore aujourd'hui. En quittant mon île je me suis rendu compte de son patrimoine musical et j'ai plongé dans la musique traditionnelle réunionnaise (Alain Peters, Danyel Varo, Urbain Phileas, Lindigo, KalouPilé ). Aujourd'hui mes influences gravitent autour de l'Afrique de l'Ouest (le Nigeria notamment) et du Maloya.

 

Comment la musique est-elle entrée dans ta vie ?

A l'éveil musical d'abord, avec une professeure passionnée qui m'a appris la musique par les mélodies et les rythmes, au piano et aux percussions. Une technique qui sortait du cadre conventionnel et qui m'a permis de me souvenir des années plus tard ce qu'elle m'avait appris. Mon père m'apprend la guitare vers 12 ans et mon premier groupe prend vie au lycée.

Ton morceau préféré pour danser ?

Je danserai avec autant de vigueur sur Jimi Hendrix que sur Burna Boy... (émoticon qui bave et qui rêve de danser)

Pour s’évader ?

The Durutti Column - LC Album

Qu’est-ce qui t’inspire ?

Les émotions et les sensations, notre corps, notre vie sur cette Terre sublime, être une femme.

Une journée type ? 

Une journée qui ne ressemble ni à hier, ni à demain.

Ton plus beau voyage ?

Dur de choisir mais la Papouasie Nouvelle-Guinée et le Mexique me restent encore collés à la peau.


Une rencontre qui t’a marquée ?

Kenneth Ploquin, le premier ingénieur du son à écouter mon travail. J'ai fait mes premiers pas dans un vrai studio d'enregistrement avec lui, et une série de belles rencontres s'en est suivie.

Quel est ton rapport à la beauté ?

La beauté est sensorielle et dégage aussi une émotion en nous. Pour moi le beau me fait du bien, alors la beauté passe par le soin. Je me sens belle quand je prends soin de mon corps. Chéris la fleur et elle s'épanouit. Prendre soin de son corps par les plantes (médicinales, fleurs), les textures (huiles, eaux), le contact (massages, pierres, yoga), les odeurs (inhalations), ou encore les états d'âme (méditation) et les couleurs, sont autant de liens avec la beauté. 

Comment prends-tu soin de ton corps ?

J'utilise des huiles naturelles et des huiles essentielles que je mélange dans des flacons réutilisables. Pour les compléments, je consomme uniquement les marques éco-labellisées dont les produits sont un maximum naturels pour minimiser mon impact sur l'environnement. L'Huile Alaena Nourrissante m'a accompagnée un peu partout (dont la Papouasie), c'est une fidèle de mon sac de voyage ! 

 

Crédit Photo

@Thomas Lodin

La sélection de Justine