Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 70€ en France

Une brume d'eau 50mL offerte dès 100€

Le paiement en 3 fois sans frais disponible dès 150 €

La gamme solaire Alaena s'agrandit avec l'arrivée du lait solaire spf30

Pourquoi compléter la gamme Alaena avec un lait solaire spf 30 ?

Dr Sylvie Peres : Pour les dermatologues la meilleure protection reste l’ombre et les vêtements. Mes recommandations sont : on se baigne, on se sèche un peu au soleil et on se rhabille ! Ma fille Anne m’a convaincue de l’importance d’un soin protecteur pour le corps, compatible avec les activités en extérieur et complémentaire de notre Crème solaire SPF50+ teintée. Pour formuler ce soin, nous avons travaillé sur une texture fluide facilitant l’application sur l’ensemble du corps ainsi qu’un fini incolore sans trace blanche. Bien sûr nous avons conservé notre charte de formulation stricte pour respecter la santé et l’environnement et choisi l’oxyde de zinc un filtre solaire minéral non nano-particulaire.

A qui ce lait est-il destiné ?

Je recommande cette formule SPF30 plutôt pour le corps et sur le visage seulement pour les faibles expositions (en durée et en indice UV). 

Le soleil est effectivement bénéfique pour la synthèse de la mélatonine et de la sérotonine, la régulation de l’immunité. En outre, il est indispensable à la synthèse de la vitamine D, mais pour cela : 20 minutes d’exposition solaire quotidienne des mains, du visage, des jambes ou des avant-bras suffisent. Mais surtout, ce sont les activités physiques en plein air qui sont bonnes pour la santé. Elles  fixent le calcium et évitent l’ostéoporose.

Je rappelle que les UV ne sont pas qu’à la plage, quand on est allongé sur sa serviette. Chaque fois qu’il y a de la lumière, les parties de notre corps non couvertes sont agressées par les UV. Pensez aussi au soleil voilé de nuages, au vent frais, aux allées et venues dans le jardin. Le lait solaire pourra être appliqué sur les parties non couvertes.

Est-ce vrai que l'indice correspond à la durée de protection ?

Effectivement  pour comprendre cela voyons comment ce SPF ou  (facteur de protection solaire) est calculé. Pour définir le SPF d’une crème solaire, il faut réaliser un test règlementaire. Rappelons que ces tests sont les mêmes pour les crèmes bio ou conventionnelles. 

Après application de 2 mg par cm² sur le dos d’un volontaire (soit deux à quatre fois plus que ce que nous appliquons dans la vraie vie) la mesure du SPF se base sur le délai de la réponse érythémale (rougeur) due aux UV B. 

Par exemple si votre peau est rouge après 20 mn, avec une crème SPF 50 la brulure apparaitra après 20mn x 50 = 1000 mn soit 16h ! 

Mais attention, ces indices ne tiennent pas compte du risque des expositions solaires chroniques répétées. Les crèmes solaires n’arrêtent qu’une partie des UV ce qui évite la brûlure (coup de soleil) mais une autre partie de rayonnement pénètre dans la peau et favorise vieillissement et cancers de la peau. Comme nous ne sommes pas brulés nous nous exposons davantage et donc nous observons toujours plus de cancers de la peau malgré les tonnes de crèmes utilisées. Les scientifiques dès le début avaient alerté sur ce risque.

Ces histoires d’indices sont compliquées, faussement rassurantes, j’aime bien schématiser et dire qu’un SPF 50+ qui est la norme européenne maximale correspond à une protection de 50 % pendant 2 heures et si l’écran solaire est appliqué en couche suffisamment épaisse. Le terme écran total est donc impropre et faussement rassurant. 

Pourriez-vous nous rappeler les règles de bases de la protection solaire ?

Pour les dermatologues je le rappelle sans arrêt l’ombre et les vêtements restent la meilleure protection. Je donne des règles complémentaires qui seront d’autant plus strictes que l’exposition est extrême (tropique, altitude, sur l’eau et séjours prolongés). Dans ces conditions, il faut aussi choisir des crèmes solaires qui résistent à l’eau et la sueur. Rappelons aussi qu’il faut éviter de s’exposer entre 12h et 16h quand le soleil est le plus fort, et donc privilégier le matin.

Comment avoir un joli bronzage uniforme ?

Si vous n’êtes pas souvent dehors à la plage et souhaitez acquérir une jolie couleur de peau appliquez le Lait solaire. Mais pour avoir un beau bronzage évitez à tout prix la brulure et les expositions trop fortes. Débutez par des expositions courtes, ce d’autant plus que votre peau est claire. Plus le bronzage se fait lentement plus il sera durable et moins votre peau sera desséchée à la rentrée.

Pour le visage, je recommande une protection très stricte du visage, du cou, du décolleté et des mains :  car ces zones sont exposées au quotidien. Notre crème SPF 50+ reste le meilleur antirides avec chapeau ou casquette et lunettes de soleil.

En complément de la protection solaire, je recommande une exfoliation régulière en été avec le Peeling acides de fruits pour le visage et le Gommage tout abricot pour le corps. Cela permet d’uniformiser le bronzage. Appliquez ensuite un soin hydratant.

Comment et pourquoi se protéger des UV ?

Les UV A et B sont cancérigènes, mais aussi en générant des facteurs oxydants (radicaux libres) ils abiment notre peau et sont responsables du photo vieillissement aussi appelé héliodermie (rides, ridules, teint brouillé par des taches pigmentées et des vaisseaux dilatés). La peau agressée n’a d’autre solution que de s’épaissir. C’est pour cela qu’à la fin de l’été, si l’on ne prend pas les précautions citées ci-dessus notre peau devient épaisse craquelée et rugueuse. 

 

 

 

 

    Justine Mauvin par la photographe Liora Basse

3 échantillons

de votre choix se glissent dans votre commande

Expédition 48 h

hors week-end et jours fériés

Paiement sécurisé

Visa, Mastercard, Paypal Paiement en 3 fois sans frais disponible à partir de 150 €

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.