Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte à partir de 70€ d'achat en France

Une huile démaquillante 30mL offerte à partir de 100€ d'achat

Le paiement en 3 fois sans frais disponible dès 150 €

Sylvie Peres, la beauté de mère en filles

Qu’est-ce qui vous a donné envie de devenir dermatologue ? 

C’est d’abord le cote manuel qui m’a attiré, améliorer la peau par des gestes simples. Je n’aimais pas les technologies compliquées, et à l’époque il n'y avait pas de laser que des lames, des bistouris, des curettes.

Lors de mes gardes j’étais déstabilisée par des patients qui n’avaient rien et mimaient des pathologies graves et au contraire d’autres qui ne montraient rien et pouvaient mourir en suivant.

Tout se voit sur la peau. N’ayant pas une bonne oreille, j’ai développé ma vue. J’aime chercher les petits indices, regarder la peau attentivement, elle renseigne sur la vie des gens, la peau ne cache rien ne trompe pas.

Aujourd'hui grâce à Alaia je me plonge actuellement dans la micro-nutrition et je me suis demandé quelle légitimité j’'avais en tant que dermatologue. Un confrère m'a rappelé que la dermatologie ouvrait à la médecine interne, discipline reine qui faisait la synthèse de toute les spécialités. Poser un diagnostic c’est comme un puzzle ou une enquête. Grace à des petits signes relevés sur la peau, on arrive à relier, expliquer d’autres symptômes généraux pour pouvoir soigné durablement.

Après Anne, Alaia rejoint l’aventure Alaena, qu’est-ce que cela représente pour vous de travailler en famille ?

Je suis ravie qu’Alaia nous soit revenue. Qu'elle n’ai pas fait sa vie en Australie ! Une fille à l'autre bout du monde, cela suffit ;)

Travailler en famille est merveilleux et passionnant. Mes filles me communiquent l’énergie de leur jeunesse, me poussent à développer une part de ma vie professionnelle, ce que je n’aurais jamais fait sans elles. C'était en germe et mes filles me poussent à me réaliser, c’est le monde à l’envers !

Après 20 ans de pratique je savais ce que je voulais (et ne voulais pas) mais pour réaliser la gamme Alaena, il faut tout le savoir-faire d’une d’ingénieure comme Anne et maintenant, grâce à Alaia, je me plonge dans la micro-nutrition, base indispensable pour une prise en charge dermatologique globale. Je pousse plus en avant mes connaissances du monde végétal, c’est passionnant. 

Enfin, avec la Maison Alaena à Paris, Alaia nous prépare un vrai cocon et j’adore échanger avec elle sur des idées cuisine et déco.

Quelle autre passion partage votre vie ?

Ma famille et mes amis, j’adore rire avec eux. 

Et pour eux, protéger l’environnement : quel monde verront mes petits enfants ?

Quelle place à la beauté dans votre vie ?

Effectivement le coté cosmétique de la spécialité m’a aussi beaucoup plu .

Comme je le dis souvent, j’étais heureuse de comprendre la peau pour me faire un rituel simple et efficace et ne pas passer trop de temps devant le miroir. La partie esthétique de ma profession me plait beaucoup mais cela est apparu beaucoup plus tard dans l’histoire de la dermatologie.

Plus généralement, la beauté c’est comme le packaging d’un cadeau, ce que l’on voit en premier. Et c’est important l’image que l’on donne au premier abord mais pour moi, l’important est à l’intérieur. Je suis souvent frappée par la différence "in end out" les belles personnes n’ont pas toujours l’enveloppe correspondante ou l’inverse. 

Mais ce qui me fascine c’est la beauté de la nature : une vraie addiction.

Quel est votre rituel Alaena ?

Le matin je me nettoie le visage avec le savon mangue & avocat puis je vaporise la brume d'eau, eau de source très pure qui neutralise le chlore et le calcaire de l’eau du robinet.

J’applique le contour des yeux en drainant cette zone pour atténuer les poches.

J’applique ensuite le sérum éclat puis la crème hydratante anti-âge.

Le week-end avant mes activités en extérieur, j’applique la crème solaire spf 50+. Sa légère teinte et sa texture fluide unifient le teint sans laisser de traces blanches. Je n’oublie pas le cou et le dessus des mains qui ne sont pas protégés du soleil par les vêtements.

Le soir, j’ajoute l’huile démaquillante à ce même rituel avant le savon pour effectuer le double nettoyage qui permet d’éliminer le maquillage et les filtres solaires.

 

3 échantillons

de votre choix se glissent dans votre commande

Expédition 48 h

hors week-end et jours fériés

Paiement sécurisé

Visa, Mastercard, Paypal Paiement en 3 fois sans frais disponible à partir de 150 €

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.