Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte à partir de 70€ d'achat en France

Une huile démaquillante 30mL offerte à partir de 100€ d'achat

Le paiement en 3 fois sans frais disponible dès 150 €

Rencontre avec Marixu Darrigrand, présidente de l'association Keep A Breast

Peux tu te présenter ? 

Je suis Maritxu Darrigrand présidente de l’association Keep A Breast Europe. Passionnée de sports de glisse, je me suis orientée dans ce secteur il y a plusieurs années. J’ai participé à la création des Nuits de la glisse, j’étais au début de Quiksilver et à l’origine du lancement de la marque Roxy en 1999. J’ai lancé les compétitions de surf féminines, comme le Roxy Jam à Bidart puis à la Côte des Basques à Biarritz. C’est dans ce cadre que j’ai souhaité réunir l’univers musical et artistique autour du sport, notamment pour proposer des activités quand il y avait moins de vagues. En Allemagne, j’ai découvert KEEP A BREAST lors d’une exposition de bustes de femmes qui servait à sensibiliser les jeunes au cancer du sein et récoltait des fonds pour aider les femmes atteintes de cette maladie. J’aimais beaucoup l’idée de pouvoir grâce à l’art, communiquer un message pas facile à faire passer. Nous avons alors aussi commencé à faire des moulages de bustes des surfeuses lors des compétitions Roxy et organisé des vente aux enchères pour faire de la prévention et récolter des fonds.

Quelle est la mission de KAB ?

Sensibiliser les jeunes à adopter un mode de vie sain et responsable pour leur bien être à long terme, d’où l’importance de la prévention. On a développé l’Application Check Yourself qui s’adresse aux jeunes femmes. Étape par étape, elle explique aux utilisatrices les gestes de l’auto-palpation et leur rappelle d’effectuer cet examen chaque mois au même moment de leur cycle. Cette application permet aux femmes de connaître leur poitrine et donc d’identifier plus facilement un changement.

Qu’est-ce qui t’as donné envie de rejoindre cette aventure ?

J’étais très amie avec Rell Sunn, surfeuse du North Shore à Hawai. Elle avait une glisse incroyable, une grâce, une féminité. C’était une femme bien dans sa peau, généreuse, qui connaissait tout le monde. Quand elle a eu le cancer du sein, ce fut un choc, on se disait pas elle c’est pas juste. C’est ce qui m’a motivée à rejoindre l’association KAB. 

Quelle est l’importance d’un rituel sain pour toi ? 

La notion d’épigénétique est très importante. Notre santé est entre nos mains, elle ne dépend pas seulement de nos gènes mais surtout de notre mode de vie. Je suis devenue végétarienne il y a 40 ans. Cette approche m’a ouvert plein de portes. Je me ressource toujours au contact de la nature à travers ma pratique du surf, du ski, de la montagne, je pratique aussi régulièrement le yoga. 

Prendre soin de soi, c’est aussi prendre le temps d’observer son  corps, quels conseils donnerais-tu ?

Très tôt être sensibilisé à adopter un mode de vie sain. Pratiquer le sport. Adopter une alimentation saine en revenant à des bons basiques, c’est à dire cuisiner et oublier les plats préparés, diminuer le sucre, les boissons sucrées. Avoir des relations humaines, je pense que la notion d’amour, d’amitié, est très importante. Vivre au plus proche de la nature et la respecter.

Quels sont les prochains axes de développement pour KAB ?

Pousser un maximum de téléchargements dans le monde entier. On est les seuls à avoir cette application, qui permet aux jeunes de connaître leur corps, d’expliquer les gestes d’autopalpation. Pour cela on travaille beaucoup sur les réseaux sociaux, en faisant des collaborations comme nous avons fait avec Alaena, mais aussi avec la marque Roxy. L’illustratice et musicienne de la Côte Basque Tina Tictone a peint le buste de Stéphanie Gilmore, surfeuse professionnelle, et dessiné deux T-shirts ROXY dont l’ensemble des bénéfices sont reversés à KAB. Nous venons de recevoir les chiffres des téléchargements en France et nous en avons autant qu'aux Etats-Unis, une belle satisfaction pour l'équipe. 

Keep A Breast aborde la maladie à travers l’art. Comment choisissez-vous les différents artistes pour vos collaborations ?

Nous sommes plusieurs au sein de la fondation a avoir un bon réseau réseau personnel, le bouche à oreille, des amis qui connaissent tel ou tel artiste. Il n’est pas difficile de trouver des artistes car ils veulent toujours s’impliquer pour cette cause. Nous avons travaillé avec des créateurs comme Castelbajac, des sportifs comme Bixente Lizarazu, des artistes à Biarritz Delwood, et plus récemment Tina Tictone.

Quel est ton mantra?

Respect de soi, des autres et de la nature.

-

Crédit Photo Taki Bibelas

3 échantillons

de votre choix se glissent dans votre commande

Expédition 48 h

hors week-end et jours fériés

Paiement sécurisé

Visa, Mastercard, Paypal Paiement en 3 fois sans frais disponible à partir de 150 €

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.